Protection et valorisation des plantes médicinales en faveur de la sauvegarde des savoirs et des pratiques thérapeutiques traditionnelles

mangrove EcobéninDepuis 2009, Eco-Bénin a été sollicité par le Conservatoire de la Civilisation Tanéka (Co.Ci.Ta) afin de monter un projet commun de conservation des traditions dans le village de Tanéka Béri. Le projet a pour objectif d’appuyer techniquement les communautés à s’organiser en comité villageois afin de créer des revenus complémentaires pendant la saison sèche par le biais de l’écotourisme et la valorisation des plantes médicinales. Dans ce cadre, Eco-Benin a signé une convention cadre avec la Mairie de Copargo pour un meilleur suivi et une visibilité de ses actions dans la commune. Depuis lors, Eco-Bénin a commencé par mettre en place des services d’écotourisme simple sur fonds propres.

Ensuite en 2012, afin de renforcer les actions démarrées, Eco-Bénin a monté et soumis en collaboration avec la Haute Ecole Libre de Mosane (HELMO) de Belgique, un projet à la Fédération Wallonie-Bruxelles dans le cadre de l’appel à projets 2012 du « Programme de cofinancement de projets de coopération décentralisée présentés par des pouvoirs subordonnés de la région wallonne, des organisations wallonnes représentatives des travailleurs ou des agriculteurs, des mutualités et des Hautes écoles et Ecoles supérieures des arts organisées ou subventionnées par la communauté française ». Après examen du dossier par les services de l’administration ainsi que par les représentants du conseil de Wallonie-Bruxelles de la Coopération Internationale, le projet a fait objet d’une décision favorable.

En effet, ce projet se propose de recourir à l’écotourisme solidaire, notamment comme axe de solution, pour contribuer à résoudre les problèmes liés à la disparition des plantes médicinales et des savoirs thérapeutiques traditionnels. En effet, l’écotourisme constitue l’un des principaux moyens de conserver la biodiversité à travers le développement d’activités génératrices de bénéfices pour les communautés et la sensibilisation de la population à la protection de l’environnement.

L’objectif de ce projet est de « Contribuer à l’autonomie et à l’auto-développement des habitants de la région de Tanéka Béri par la protection et la valorisation des ressources naturelles et culturelles, plus particulièrement les plantes médicinales et les savoirs thérapeutiques, ainsi que par l’amélioration des pratiques de l’écotourisme solidaire ».

De façon spécifique, il s’agit de « Mettre à disposition des populations locales et des tradi-thérapeutes une réserve de plantes médicinales en réintroduisant les espèces menacées ou en voie de disparition » d’une part et d’ «Organiser et structurer l’offre écotouristique locale au profit des populations à travers un Groupement d’Intérêt Economique (GIE) » d’autre part mais aussi de « Promouvoir des produits de transformation des plantes médicinales ».

Le projet est prévu pour une durée deux (2) ans. La première année vient d’être bouclée avec des résultats satisfaisant (mise en place d’un jardin de plante naturelles médicinales, construction d’un centre de médecine traditionnelle, mise en place d’un comité de guides locaux qui a accueilli 347 touristes pour une recette globale de près de 1590 euros). Il prendra fin en octobre 2014.

Pour aller plus loin

Le résumé du projet sur le site d’Ecobénin

Retour la page asso