Promotion de la cuisson propre au Burkina Faso

femmes et énergieChaque jour, près de 3 milliards de personnes utilisent des combustibles solides pour cuire leur nourriture, à l’aide de fourneaux traditionnels ou de feux ouverts, parfois dans des ménages avec peu ou pas de ventilation. L’exposition à la fumée de ces formes polluantes et inefficaces de la cuisson tue 2 millions de personnes chaque année, sans compter les millions d’autres souffrant de cancer, de pneumonie, de maladies cardiaques et pulmonaires, de cécité, et de brûlures.

Les femmes et les filles sont généralement responsables de la sécurisation du combustible de cuisine, et quand elles s’éloignent de leurs communautés à la recherche de bois de chauffage et d’autres combustibles de la biomasse traditionnelle, leur vulnérabilité à la violence sexiste et d’autres problèmes de sécurité peuvent augmenter, en particulier dans les zones de conflit. En outre, le temps passé à ramasser du combustible peut être consacré à la génération de revenus, à la recherche de savoirs (faire – être), ou d’autres activités.

Cette forme d’utilisation des combustibles solides pose aussi des problèmes urgents de dégradation des forêts, de pollution de l’environnement et d’accélération des changements climatiques véritable enjeux mondial en ce début de 21em siècle.

La chaîne de valeur qu’offre la cuisinière propre ouvre de nouvelles voies pour l’autonomisation économique des femmes tout en apportant une contribution substantielle à la mitigation contre les changements climatiques et à la lutte contre la pollution de l’environnement et la dégradation forestière. Alors que les femmes portent un fardeau disproportionné dans la corvée pour l’utilisation des combustibles solides, elles sont également essentielles pour les solutions de cuisson propre. Les femmes peuvent y participer, par leurs propres entreprises, et gagner un revenu à partir de la conception des produits, de l’ingénierie, la fabrication, la maintenance, le marketing, la distribution, la vente et des entreprises connexes impliquées dans la cuisson.Photo couverture publication 2010

C’est donc dans le souci d’impulser une dynamique nouvelle et participative pour l’utilisation des foyers et énergies propres au Burkina Faso que Women Environmental Programme Burkina membre de l’Alliance Mondiale pour les Cuisinières Propres initie le présent projet.

L’Alliance Mondiale pour les Cuisinières Propres est un partenariat public-privé innovant créé  par la Fondation des Nations Unies dans le but de sauver des vies, d’améliorer les moyens de subsistance, l’autonomisation des femmes, et combattre le changement climatique en créant un marché en plein essor mondial des solutions de cuisson propres et efficaces. L’Alliance a pour objectif d’amener 100 millions de ménages à adopter des fourneaux et des carburants propres et efficaces d’ici 2020. L’Alliance travaille en collaboration avec plus de 350 partenaires publics, privés et de la société civile pour aider à surmonter les obstacles du marché qui entravent actuellement la production, le déploiement et l’utilisation de fourneaux propres dans les pays en développement.

Le projet a pour objectif de :

  • Contribuer à améliorer les moyens de subsistance et aller vers l’autonomisation des femmes ;
  • Combattre le changement climatique en créant un marché florissant national pour l’utilisation des énergies propres et efficaces ainsi que des solutions de cuisson institutionnelles.

 

Plus spécifiquement:

  •        Créer une alliance nationale sur les foyers et énergie propres
  •        Promouvoir les foyers et énergie propres
  •       Contribuer à la restauration du couvert végétal du Burkina

Le projet est lancé depuis mi-2013 et continuera jusqu’en 2015.

 

Pour aller plus loin

 

L’atelier de promotion des foyers améliorés organisé par WEP

Etat des lieux sur les foyers améliorés au Burkina

Rapport sur l’atelier de sensibilisation pour les acteurs de la filière bois

 

Retour la page asso