Source de Vie en Inde

Rain Drop apporte son soutien aux populations rurales de Mau, en Inde. Nous les aidons à lutter contre la sécheresse et la pauvreté à travers une gestion durable et participative des ressources naturelles.

Localisation

 

Uttar pradesh

Le projet Sources de Vie se situe dans la région du Bundelkhand, entre Delhi et Calcutta, dans l’Etat de l’Uttar Pradesh. C’est l’une des régions les plus pauvres d’Inde. Elle est connue pour son manque d’infrastructures hospitalières, éducatives et son très faible développement économique.

Populations bénéficiaires

Le Bundelkhand était traditionnellement habité par les Kols, un peuple tribal vivant des produits forestiers. Cependant, la déforestation des dernières décennies a accentué la sécheresse. Ce qui a fragilisé l’agriculture, dont les Kols dépendent à 95% pour se nourrir. Avec les basses castes, ils forment 80 à 90 % des bénéficiaires de nos projets. Nous visons en priorité les plus nécessiteux, mais veillons à n’écarter aucun membre des villages.

Activités

 

Les projets sont conçus selon les spécificités de chaque village, avec les habitants, qui jouent un rôle majeur dans la mise en oeuvre et le suivi des activités. L’appropriation des projets par les bénéficiaires est un des objectifs majeurs de notre mission, afin que le renforcement des capacités soit réel et mène progressivement à une autonomisation.

Gestion des ressources naturelles

 Le besoin principal des populations est l’accès à l’eau. Nos activités sont divisées en deux domaines :  d’une part, la récupération d’eau et d’autre part l’usage durable de la ressource.

Récupération d’eau

Les périodes de sécheresse sont de plus en plus longues et la mousson est irrégulière. Les villageois constatent que les périodes de sécheresses sont de plus en plus rudes et nombreuses et que la mousson est irrégulière. Pour remédier à ce problème nous construisons des bassins de rétention d’eau et nous plantons des arbres, afin de recharger les nappes phréatiques. Ainsi les familles avec lesquelsle nous travaillons peuvent puiser de l’eau toute l’année.

Usage durable de l’eau

Il est également important que les habitants apprennent à ne pas gaspiller cette ressource rare. Avec les agriculteurs, nous associons l’efficacité des méthodes traditionnelles (diguettes, barrages de correction) et  des méthodes modernes (goutte à goutte, sprinklers) pour une irrigation plus économe en eau. Plus largement, nous sensibilisons à la gestion durable de l’eau et à l’assainissement l’ensemble de la communauté.

Plantation d’arbres

Afin de lutter contre la déforestation, nous plantons des arbres et notamment des arbres multi-usages. Ainsi ils servent à la fois à restaurer l’environnement et offrent une source de revenu supplémentaire pour les habitants. Nous avons construit une pépinière, gérée par un villageois, pour inciter et autonomiser la plantation d’arbres.

Conscients des interactions au sein de l’écosystème, au-delà des activités liées à l’eau et la reforestation, nous favorisons la protection de la biodiversité et la gestion durable des terres à travers une agriculture raisonnée.

Amélioration des conditions de vie

Diversification des sources de revenus

En plus de la protection environnementale, nos projets visent également à améliorer les conditions de vie des populations pauvres avec lesquelles nous travaillons. Nous formons et accompagnons les agriculteurs dans l’adoption de nouvelles techniques agricole, tel que le SCI (système de culture intensive) qui leur permettent d’accroître leurs rendements tout en utilisant moins de ressources (eau, semences, pesticides).  Nous diversifions également les cultures maraichères en valorisant de nouveaux fruits et légumes. En parallèle, nous développons la pisciculture et l’aviculture (poissons et poules).

Valorisation des récoltes par les groupes de femmes

La place des femmes dans les villages est peu reconnue. Afin d’améliorer leur statut et de favoriser leur autonomie, nous avons organisé des groupes de femmes que nous formons à la manufacture de fruits (confiture, pickles …). Cela permet de valoriser les récoltes et de générer des revenus pour ces femmes. Ainsi elles deviennent un pilier à la fois dans le développement économique des villages et également dans la transmission des bonnes pratiques à leurs enfants.

Renforcement des capacités

Afin que les villageois s’approprient le projet et les nouvelles pratiques, nous organisations des formations. Elles touchent divers domaines : technique agricole, composte, maintenance des arbres, valorisation des récoltes, comptabilité et stratégies de vente. Ce transfert de compétences permet aux villageois de s’autonomiser.

 

Retour la page asso