Renforcement des stratégies et ripostes endogènes au changement climatique

atelier Bénin

• Date de commencement : Janvier 2011
• Date de fin : Mai 2011
• Champ d’action : Cotonou

Alors même que la réalité des changements climatiques continue de se manifester, les populations vulnérables comme celle des pêcheurs et maraîchers de Cotonou, sont désormais soumises à un ensemble d’impacts donc l’incidence reste parfois mal connue ou interprétée du fait des perceptions locales. Le manque d’informations étant identifiée comme la principale cause qui alimente ces représentations multiples qui aboutissent à la mise en place d’actions d’adaptation peu rentables et non adéquates, le présent projet dans le but de renforcer les capacités et le processus d’adaptation de ces groupes socioprofessionnels a pour objectifs de :

• Partager les connaissances nouvelles sur les changements (causes et conséquences immédiates sur les différents secteurs d’activités) à travers des outils de communication intégrés et appropriés aux communautés ;
• Identifier et évaluer les stratégies endogènes d’adaptation mises en place par ces populations et les différentes causes de leurs non efficacité ;
• Promouvoir les actions les plus rentable et les plus durable ;
• Communiquer aux groupes cibles des nouvelles stratégies et actions d’adaptation plus appropriées ayant été ou pas mis en place ailleurs.
Financé par le Fonds d’innovation Africa-Adapt du CRDI pour une durée de 6 mois, les résultats obtenus à la fin de l’exécution de ce projet se résument aux points suivants :
– Ateliers communautaires d’échanges d’informations

atelier Bénin 2

Au nombre de sept (7), ces ateliers d’échanges d’informations, de sensibilisation et de partage de connaissances organisés en deux (2) phases ont réunis près 265 participants. Il s’est agit dans un premier temps de communiquer sur ce que c’est que le changement climatique (causes, manifestations et conséquences) suivi des témoignages du vécu quotidien des populations ainsi que de leurs perceptions.

Une identification participative et l’analyse des actions prioritaires d’adaptation mise en place par les populations ont été faites selon les besoins des groupes. Des matrices ont été conçues pour une meilleure compréhension des sensibilités.

Pour aller plus loin

 

Lire le rapport de l’atelier ici

Découvrir le projet AfricaAdapt ici

 

Retour la page asso