Projet de gestion durable des terres en Afrique subsaharienne

 

La dégradation des terres est un problème grave en Afrique sub-saharienne où l’on rapporte que plus des deux tiers de la superficie de production sont affectés par la dégradation des terres. Les coûts économiques de la mauvaise gestion des terres causés par la perte de sol et les baisses importantes des niveaux des nutriments et de la productivité sont estimés à 9 milliards de dollars par an. Plus de 3% du PIB agricole sont perdus chaque année comme conséquence directe de la perte des sols et des nutriments. Ce sont les communautés qui souffrent le plus des effets de l’insécurité alimentaire et énergétique et du non investissement dans les services sociaux (infrastructures, marchés, communication, santé, éducation, etc.). En outre les formes de menaces à la gestion durable des terres et à la lutte contre la pauvreté sont en constante évolution. La participation communautaire est donc fondamentale pour l’adoption à grande échelle de la GDT dans la région.

terre

Ce projet permettra d’éliminer les obstacles à l’efficacité des OSC afin de faciliter la participation de la communauté à la GDT dans le cadre de la Stratégie décennale;  avec comme objectif  le développement socioéconomique et l’amélioration des moyens de subsistance des communautés rurales en Afrique sub-saharienne grâce à la gestion durable des terres, en vue d’une autonomisation des organisations locales de base en Afrique subsaharienne pour qu’elles puissent participer et influencer la mise en œuvre de l’UNCCD, TerrAfrica et les autres processus de GDT, les programmes et politiques

Pour aller plus loin

 

Comprendre l’impact du changement climatique sur l’agriculture

Retour la page asso