La municipalité de Koubri formée et sensibilisée à la protection de l’environnement

Atelier de Koubri, 2014

Atelier de Koubri, 2014

A l’invitation de l’association Faso EnviProtek (AFEP) en partenariat avec le Réseau Climat et Développement (R&CD), le conseil municipal de Koubri s’est réuni au quasi complet et en présence du maire et des deux adjoints, pour une journée d’échange consacré exclusivement à la thématique écologique. Ordre du jour de ce samedi 18 octobre : l’implication du conseiller communal dans la lutte contre les changements climatiques.

« L’Afrique est le continent le moins responsable du changement climatique mais paradoxalement, il en est le plus vulnérable » a avertit Koudougou KIENTORE dans un état des lieux introductif sur le changement climatique. Le président de l’AFEP a expliqué que si cette mutation globale n’est pas enrayée, il faut alors s’attendre à des conséquences directes sur le quotidien de nos populations. Si la montée du niveau de la mer consécutive à la fonte des glaces peut sembler une menace lointaine pour un pays enclavé tel que le Burkina Faso, la baisse des productions vivrières est par contre un effet bien concret qui risque de se faire sentir partout dans le monde. La diminution des quantités d’eau et la menace sur les espèces animales sont d’autres dangers qui guettent le continent si la terre se réchauffe de plus de 2° C. Solution proposée, revoir notre modèle énergétique afin de réduire les émissions en gaz à effet de serre  en privilégiant l’énergie solaire par exemple.

Prenant le relais, OUEDRAOGO Kouka, représentant du Secrétariat Permanent du Conseil National pour l’Environnement et le Développement Durable (SP/CONEDD) a instruit les auditeurs sur la gestion de la collectivité dans une promotion de l’économie verte. Après avoir défini la notion qui consiste en une réduction significative des risques environnementaux et de la pénurie des ressources, il a évoqué une liste de secteurs porteurs de cette économie tels que la biomasse, les foyers améliorés et les énergies renouvelables (solaire, éolienne, biocarburants, biogaz).

C’était pour le président d’approfondir ce dernier concept en plaidant pour l’introduction des énergies renouvelables dans les politiques de développement des communes. La dernière communication a été assurée par monsieur NONGUIERMA de la plateforme Re-Sources, sur la gestion des déchets communaux.

C’est un auditoire très attentif qui a réagi positivement à chacune de ces communications, très désireux d’avoir des précisions et de bien saisir tous les enjeux de la lutte contre les changements climatiques.

Cette journée d’échange était également l’occasion de sensibiliser les responsables communaux sur les mesures d’hygiène à prendre afin de se préserver contre l’épidémie à virus Ebola qui sévit dans certains pays de la sous-région. Pour cela, chaque participant était tenu de se laver les mains à l’eau savonneuse avant de s’installer dans la salle du conseil municipal. Une mesure symbolique destinée à rentrer dans les habitudes.

Retour la page asso