Promotion des foyers améliorés en banco pour les plus démunis

Contexte

Au Mali, le bois reste le principal combustible. Environ 80% des besoins énergétiques des ménages maliens sont satisfaits par des ressources de la biomasse (bois de chauffe et charbon), qui causent des problèmes de santé chez les populations rurales et une surexploitation qui est à la base de formes de dégradations de l’environnement, comme la déforestation et les changements climatiques.

Au début des années 90 le gouvernement du Mali a adopté une stratégie énergie domestique (SED) qui avait pour objectifs : de contribuer à la protection de l’environnement par la gestion de l’énergie domestique, de limiter les prélèvements de bois à des fins énergétiques à la capacité de réelle de régénération des formations forestières naturelles et de développer des modes d’exploitations moins prédateurs. Cette stratégie, financée par la Banque Mondiale, le Gouvernement des Pays Bas et le Fonds Environnemental Mondial (GEF), a pris fin vers les années 2000 mais les objectifs de la SED sont toujours poursuivis aujourd’hui par l’AMADER (créée en 2003) à travers son volet énergie domestique.

Aussi en Mars 2006 le gouvernement du Mali a adopté la politique nationale énergétique (PEN) qui a pour objectif pour le sous-secteur de l’énergie domestique de: gérer durablement l’offre d’énergie traditionnelle en portant la mise sous gestion communautaire de 321 100 hectares en 2006 à 1,5 millions d’hectares en 2010 et 3 millions d’hectares en 2015,  réduire la contribution des combustibles ligneux dans la consommation énergétique globale du pays de 81%  en 2004 à 70% en 2010 et 60% en 2015.

Deux  décennies  après la promotion des foyers améliorés, leurs taux de pénétration restent encore faibles. Il est autour de 67% dans les zones d’intervention de l’AMADER. Au regard de ce constat, il est nécessaire d’approfondir les réflexions pour une meilleure adaptation et une large vulgarisation des équipements performants de cuisson et un renforcement des capacités des acteurs fabricants des foyers améliorés.

C’est dans ce cadre qu’un nouveau modèle de foyer amélioré a été expérimenté et a fait l’objet d’une vulgarisation en 2012 par la SNV dans certaines de ses zones d’intervention et de l’AMADER.  Il s’agit du model Lorena. Cette nouvelle technologie de foyer amélioré a été développée pour améliorer l’efficacité énergétique du bois utilisé par les ménages, les pratiques institutionnelles et industrielles. Le modèle existe sous deux formes la mono marmite et le multi marmite qui peuvent être adaptés à toutes les tailles de marmite. Le foyer Lorena peut être à combustible mixte c’est dire à bois et charbon de bois et  est construit avec des matières locales notamment le banco (argile) et la paille.

femmes et énergie

Objectifs du projet

En amont de l’adoption d’un accord global sur le climat et d’Objectifs du Développement Durable en 2015, le RC&D se propose de promouvoir la place des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique comme priorité à la fois pour le climat et le développement durable accessible à tous. Ce qui rejoint la mission d’Amade Pelcode de promouvoir les foyers améliorés comme solution à la fois pour la précarité énergétique des ménages, pour l’emploi et pour la lutte contre le changement climatique. L’ONG AMADE PELCODE membre du RC&D, œuvrant dans un pays  de l’Afrique subsaharienne pauvre et vulnérable comme le Mali et confronté au phénomène des changements climatiques depuis plus de quarante ans, s’inscrit résolument dans cette dynamique de construction  afin contribuer fortement à un rendez-vous  réussi de ce post 2015.

  • Contribuer à la mise en œuvre de la Politique Energétique Nationale (PEN)
  • Favoriser  le déploiement des foyers améliorés, notamment le modèle Lorena, pour les populations plus pauvres en Afrique, notamment au Mali
  • Développer une masse critique de soutien à l’utilisation du foyer amélioré Lorena par l’information, la sensibilisation des acteurs de la société civile (ONG et Media), les acteurs publics, les acteurs de la filière
  • Défendre le renforcement et le soutien à la coopérative des artisans et forgerons du Mali en tant qu’acteurs clé dans la filière de fabrication et diffusion des foyers en banco du type Lorena
  • Convaincre le Ministère de l’Energie de prioriser le foyer amélioré Lorena au niveau national, de créer les conditions administratives et règlementaires favorables, et de mandater l’agence malienne pour le développement de l’énergie domestique et l’électrification rurale ‘AMADER pour son déploiement effectif
  • Sensibiliser l’opinion publique nationale sur les qualités du FOYER amélioré LORENA et son utilisation

L’ONG AMADE PELCODE s’appuiera sur la participation active des Réseaux d’organisation de la société civile (Clacc, SECO-ONG, Reso-Climat Mali, Femnet, CAFO, ANEJ des hommes de media, Les acteurs de la filière notamment la coopérative des artisans et  forgerons du Mali, les entreprises qui commercialisent les foyers améliorés, les acteurs publics, notamment le Ministère de l’énergie et l’agence Malienne pour le développement de l’énergie domestique et de l’électrification rurale.

 

Pour aller plus loin

 

Lire l’Argumentaire pour les décideurs du Mali FINAL

En savoir plus sur les campagnes de plaidoyer au Cameroun et en Côte d’Ivoire

 

 

Retour la page asso