Projet de Préservation des Ecosystèmes Forestiers gérés par Les Communautés villageoises et les peuples Autochtones de la commune de Dimako

Pourquoi ce projet?

 

Le Projet de Préservation des Ecosystèmes Forestiers gérés par Les Communautés villageoises et les peuples Autochtones de la commune de Dimako (PREFOCAD) est une réponse de l’ONG ADD aux problématiques soulevées par deux études de base réalisées dans l’arrondissement de Dimako.

La première étude réalisée du 09 au 14 Janvier 2012 a permis de faire l’état des lieux de la gestion des revenus issus de l’exploitation des ressources forestières. Les résultats obtenus ont permis d’établir une situation de référence restituée le 30 Mars 2012 à l’Hôtel de ville de Dimako en présence de tous les acteurs du secteur forestier.

La deuxième étude réalisée de Mai à Août 2012 a permis de faire le diagnostic de la gouvernance des forêts communautaires de Dimako. Réalisée dans le cadre d’un stage accordé à un étudiant de nationalité française de l’Université Paris VII & Paris I, l’étude a fait l’objet d’une restitution organisée le Mardi 07 Août 2012 à l’hôtel de ville de Dimako. Y ont pris part, outre les responsables de l’ADD, les communautés locales et autochtones, les services déconcentrés de l’Etat (MINFOF, MINADER, MINAS, MINPROFF) les responsables des forêts communautaires, des opérateurs du secteur bois et des PFNL, ainsi que les autorités administratives, municipales et traditionnelles.

L’une et l’autre étude ont mis en relief nombre de problèmes qui nécessitent que des actions complémentaires à celles menées notamment par le Pro PSFE-GIZ et CTFC soient mises en œuvre pour améliorer l’impact de la gestion décentralisée des forêts dans les conditions de vie des communautés locales et autochtones de l’arrondissement de la Dimako.

Principaux axes du projet

 

  • Le renforcement de la prise de conscience des acteurs clés du secteur forestier sur les enjeux d’une gestion durable des forêts dans un contexte de changement climatique et de REDD+ ;
  • L’amélioration de la gestion de la vie associative au sein des entités juridiques responsables de la gestion des forêts communautaires ;
  • Le développement de l’esprit entrepreneurial chez les femmes et les Baka qui exploitent les PFNL ;
  • Le reboisement des zones dégradées par l’exploitation forestière.

Calendrier de réalisation : la période de mise en œuvre du PREFOCAD s’étale de Juillet 2013 à Décembre 2014.

Les parties prenantes du projet

 

Pour garantir l’efficacité et la pérennité du projet, ADD a misé sur une approche inclusive axée sur la participation et la mobilisation des ressources auprès des acteurs suivants :

  • L’ONG ADD : C’est l’organisation porteuse du projet. Elle assure 28% des contributions du projet à travers la prise en charge des frais de communication, des salaires du personnel, des perdiems et des frais de déplacements pour certaines missions sur le terrain sans oublier la mise à disposition des principaux matériels de travail (vidéoprojecteur, caméra,…).
  • Le GEF Small Grant Programme du PNUD (GEF SGP) : C’est le principal partenaire financier du projet avec 29% des contributions mobilisées. Il s’agit d’un subside de 14 304 500 FCFA versé en trois (3) tranches et géré suivant un Mémorandum Of Understanding (MOU) signé le 10 juillet 2013 entre ADD et le GEF SGP.
  • La commune de Dimako : Sa contribution estimée à 5% n’en demeure pas moins indispensable pour la mise en œuvre du projet. Cette contribution se décline sous plusieurs formes :

– La mise à disposition de la salle des Actes en vue de la tenue des réunions du projet ;
– L’appui en ressources humaines à travers la mise à disposition du projet du chef de la cellule de foresterie communale et le point focal PFNL ;
– La mise à disposition d’une benne (avec carburant et chauffeur) pour assurer le transport de la terre noire sur les sites ciblés en vue de la mise en place des pépinières communautaires ;
– La mise à disposition de plantules disponibles à introduire dans lesdites pépinières ;
– La mise à disposition d’un bureau servant de cadre de travail à l’équipe du projet ;
– Toute autre assistance jugée utile en vue de la réussite du projet.

  • Les communautés locales : Leurs apports représentent 38% des contributions du projet. Elles sont chargées de la mise à disposition de matériels d’exploitation des PFNL, de l’achat de produits phytosanitaires, de la prise en charge de la restauration de l’équipe du projet, du payement des frais de transport de leurs délégués, etc. Elles sont représentées par des entités associatives qui gèrent les sept forêts communautaires actuellement recensées dans l’arrondissement de Dimako.

Télécharger le Rapport grand public PREFOCAD phase 1 (période juillet 2013-avril 2014)

 

Retour la page asso